Joseph Jacotot - E. U. Langue Maternelle Post-scriptum- 2

Publié le par Joseph Jacotot





Pages 402 à 404



POST-SCRIPTUM
( 1 )
Deuxième partie




    Français, l'Enseignement universel, que j'ai établi depuis long-temps en Belgique, commence à être connu en France. Plusieurs pères de famille français ont déjà profité du bienfait de l'émancipation intellectuelle. Vos docteurs sont menacés dans ce qu'ils ont de plus cher au monde: nous avons attaqué leurs prétentions à la supériorité intellectuelle.

    Plusieurs d'entre vous, méprisant ces oracles intéressés, ont osé essayer d'instruire leurs enfans eux-mêmes; et malgré l'anathème prononcé par une corporation qui vit de vos préjugés, les succès ont couronné l'entreprise.

    J'apprends avec plaisir que, sur tous les points de votre royaume, l'émancipationi intellectuelle fait de rapides progrès. Il a fallu long-temps pour que vous fussiez instruits de ce qui se passait en Belgique. J'ai rencontré beaucoup d'obstacles, mais je les ai vaincus. La coalition des savans belges est rompue; on se taisait d'abord pour ne point publier une nouvelle qui pouvait vous tirer de votre léthargie. Ce silence était calculé. Ils avaient prévu que vous porteriez dans l'Enseignement universel cette activité qui vous distingue. Il ne leur reste plus aujourd'hui que l'espoir de voir bientôt s'éteindre cet incendie qui s'étend avec une effroyable rapidité.

    Vos savans se taisaient d'abord par calcul; aujourd'hui ils se taisent par force. Maintenant ma voix parvient jusqu'à vous: les journalistes, qui vous promettent pour votre argent de vous instruire de ce qui se passe dans les sciences, les journalistes font cause commune avec les savans que l'émancipation intellectuelle a détrônés.

    Le journalisme a ses prétentions comme l'université. Celle-ci défend sa suprématie intellectuelle; elle vous enrégimente dans des collèges où l'on explique à vos enfans qu'ils ne peuvent pas se passer d'explications. L'autre (je veux dire le journalisme) reconnaît la nécéssité des explications; seulement il les voudrait autres. Ainsi le joug vous attend des deux côtés; ces messieurs vous invitent à choisir: voilà le véritable sujet de la dispute entre eux. Ils sont venus à bout de vous dégoûter de la longe universitaire; mais ils vous en destinent une autre. De quelque côté que vous vous tourniez, vous ne voyez autour de vous que des brides de formes diférentes.

Depuis que le monde existe, les peuples n'ont jamais reçu d'autres instructions. On n'a jamais songé qu'à bâter vos intelligences.



 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le bateleur 24/06/2007 22:08

C'est ce genre de bonne nouvelle ("évangile") terrestres qui doivent être annoncées tout autour de nousOui l'absence apparente d'intelligence (ou son niveau moindre) n'est du qu'à des circonstances qui produisent cet effet directement ou non.De la même manière que des vaches élevées dans un pré carré sans "variétés" et nuances deviennent des machines à faire du lait ou de la viande ... sans variété et sans nuance.