EXEMPLE DE MAUVAIS RAISONNEMENTS (XV)

Publié le par Joseph Jacotot


On me dit que le fondateur a deux masques. Le premier masque, comme on l’a dit plus haut, c’est celui du désintéressement ; le second masque, c’est celui de l’ambition, comme on va le dire. Or, il suffit d’un masque pour faire un hypocrite, donc il s’agit d’une hypocrisie double. D’abord une ambition désintéressée, cela répugne dans les termes ; et puisqu’il est démontré que le double hypocrite n’est pas désintéressé, la conséquence logique est celle-ci : donc il est ambitieux. D’ailleurs, il n’y a point d’hommes désintéressés ; c’est un intérêt caché qui produit le désintéressement apparent, dirait La Rochefourcauld. Ni les individus, ni les espèces ne sont désintéressées ; connaissez-vous une classe sociale, un genre qui soit désintéressé dans votre pays ? Non, dit l’un. Et dans le vôtre ? Ni dans le mien non plus. Croyez-vous que les fournisseurs en Perse soient désintéressés ? Non. Par conséquence le fournisseur du bienfait gratuit ne l’est pas non plus. Il le croit peut-être (s’il est fou comme on le dit) ; mais la croyance d’un fou ne fait pas la loi. Il se fâche quand on l’appelle fou, mais on lui fait beaucoup d’honneur car il n’y a que les fous qui ne soient pas intéressés et ambitieux. Un honnête homme, à la cour comme à la ville, dit tout bonnement : J’ai de l’ambition ; cela veut dire, je demande des titres et de l’argent ; on le savait d’avance sans doute. Il y en a qui ne disent rien parce que cette déclaration est inutile et n’apprendrait rien à personne. Mais un Aristide français n’en imposerait point. Cela signifie mot à mot : Je veux tous les titres et tout l’argent ; tant pis pour les autres, ils me regarderont avec mes titres et mon argent. Les Athéniens eux-même, connus par leur supériorité en intelligence et en badauderie, n’ont point été dupes de ces prétendus justes, de ces prétendus sages, ni de leurs besaces, ni des trous de leurs manteaux ; et, dans le siècle des lumières, on ose se montrer en plein jour avec ces lambeaux usés d’un philosophe dont les explications perfectionnées ont expliqué le ridicule ! Ne s’intéresse-t-il point à ses enfants votre juste ? C’est un père dénaturé. Désire-t-il pour eux le paiement de la pension qu’on lui doit en France ? Alors il est intéressé, il a l’ambition d’être utile à sa famille. Quoique cette ambition ait été déjouée, c’est toujours de l’ambition. L’ambitieux déçu est ambitieux comme celui qui réussit. La vieille méthode a aussi de l’ambition, mais une ambition noble et fondée sur des droits imprescriptibles. Elle ne dit point : Je ne veux ni titre ni argent ; au contraire, elle jouit en silence des douceurs de sa légitimité intellectuelle, ce sommeil tranquille vient du calme de l’innocence, de la paix que donne la conscience du bien qu’on en fera toujours d’avantage pour peu que les explications se perfectionnent.

A ce nouvel on dit, je répondrai de nouveau : Comment le petit Flamand mettra-t-il en français ces jérémiades ? Voilà ma question.


Commenter cet article