Joseph Jacotot - E. U. Langue maternelle Post-scriptum 10

Publié le par Joseph Jacotot



Pages 430 à 434



POST-SCRIPTUM
Dixième partie




    Il y a une autre objection contre l'égalité des intelligences, M. le duc ne l'a point faite: c'est dommage.

    On dit: Les volontés ne sont pas égales, donc les intelligences sont inégales. Un cerveau malade n'a pas de volonté, donc il ne peut pas montrer son intelligence, donc il n'en a  pas; donc il n'en pourrait pas montrer, quand bien même on lui rendrait la volonté en le guérissant. C'est l'objection il ne pourrait pas quand même il le voudrait, sous une forme physiologique. Il n'a pas de volonté parce qu'il est malade; donc, quand même il  recouvrerait le libre arbitre, il n'aurait pas d'intelligence; car il n'en montre pas faute de volonté; donc il  n'en pourrait pas montrer, quand même!

    Ce qu'il y a de singulier, c'est que l'espèce humaine est la seule entre les animaux, qui soit sujette à cette maladie. L'homme est quelquefois assez malade pour avoir l'air d'une bête, mais les bêtes n'ont jamais de maladies qui leur donnent l'air d'un académicien.

    Nous n'aurons jamais que des opinions sur tout cela. Beaux esprits! Philosophes! Physiologistes! etc. résignez-vous de bonne grâce, vous ne connaîtrez jamais la vérité; dites: Nous croyons à l'inégalité des intelligences et j'écouterai vos raisons. Mais ne dites pas : Nous sommes certains, autrement, permettez-moi de vous rire au nez. Je suis sûr, moi, que vous ne savez pas ce que vous dites, quand vous avez la  présomption de parler ainsi.

    Français, après avoir dit ce que je crois propre à démontrer qu'il n'y a rien de démontré sur ces importantes questions, il vous reste à prendre  votre  parti. Choisissez entre deux opinions rivales; restez dans l'abrutissement ou prenez le chemin de l'émancipation intellectuelle. Que les pères de famille qui veulent émanciper leurs enfans me donnent un moment d'attention, je vais leur dire ce qu'il faut faire pour parvenir à ce but, fussent-ils les plus pauvres et les plus ignorans de tous les hommes.

1° Celui qui veut émanciper autrui doit être lui-même émancipé.

2° Un paysan, un artisan, un père de famille s'émancipera intellectuellement s'il pense à ce qu'il est et à ce qu'il fait dans l'ordre social.

3° Dès qu'un paysan réfléchira sur lui-même, il verra que les artisans sont hommes comme lui.

4° L'artisan reconnaîtra son semblable dans le paysan.


5° Le paysan, c'est-à-dire l'homme qui cultive la terre, est un être qui a l'intelligence de faire toujours mieux ce qu'il fait. Il n'y a pas un paysan qui ne puisse perfectionner la méthode qu'il emploie pour cultiver la terre.

6° Il n'y a pas un artisan qui ne soit un homme tout entier. Tous les perfectionnemens dans les arts sont dus à des artisans.

7° L'artisan et le paysan sont donc des êtres pensans comme les académiciens.

8° Le paysan et l'artisan qui ne réfléchissent pas à ce qu'ils font ne sont pas incapables de réfléchir.

9° Dès qu'ils voudront réfléchir à leur métier, ils seront émancipés

11° Il faut réfléchir sur toutes choses.

12° Il faut penser aux outils qu'on emploie et voir si on ne pourrait pas perfectionner ces outils ou en inventer d'autres. Aucun paysan, aucun artisan, n'a besoin ni de l'avis ni des explications de personne pour penser à cela.

13° Il faut penser à la manière dont on emploie ces outils.

14 °L'artisan et le paysan peuvent montrer la même intelligence dans l'exercice de leur profession. C'est le même homme employé à deux choses différentes.

15° L'artisan peut voir que le paysan a les mêmes vertus et les mêmes bonnes qualités que les artisans.

16° Des deux côtés ce sont les mêmes vices et les mêmes défauts.

17° Il en est de même de toutes les pratiques de l'artisan. Tous les hommes sont semblables.


18° Si le paysan pense à tous ceux avec qui il a affaire, il verra que son domestique et son maître sont, l'un comme l'autre, hommes comme lui. Même conscience pour se bien conduire, même intelligence pour agir avec esprit, quand ils le veulent.

Quand on a réfléchi, sans explications, à la ressemblance morale et intellectuelle qui existe entre tous les hommes, on est émancipé.

19° Tout père émancipé peut faire l'éducation de ses enfans sans le secours d'aucun maître explicateur.




Commenter cet article