Benoit Gonod : Nouvelle exposition de la méthode Jacotot * 9 *

Publié le par Joseph Jacotot



Page 32


 ÉCRITURE


On met sous les yeux de l'élève un exemple écrit.
Une ou deux lignes suffisent.

L'élève copie d'abord un mot. Il le répète jusqu'à ce qu'il le copie d'une manière lisible.
Il ajoute ensuite successivement les mots suivans.

Dans chaque exercice, il compare lui-même son écriture à celle du modèle, vérifiant les lettres sur les lettres,  les lignes sur les lignes.

L'élève doit dire ce qu'il pense du ou des mots qu'il a écrit. Si les lettres sont égales ou inégales, trop ou trop peu penchées, si les lignes sont droites etc. S'il est satisfait ou non de son travail et en quoi son travail est ou n'est pas satisfaisant selon lui.

Aussitôt qu'il le peut, il écrit de mémoire et sans modèle.

Enfin, il écrit du nouveau.

Il doit être laissé à sa seule attention pour écrire droit. Point de règle, point de crayons, qui lui donneraient l'idée d'une difficulté à laquelle il n'aurait pas songé de lui-même, et qui serait un obstacle à ses progrès.

Quant à la meilleure manière de tenir la plume, c'est ce que sa propre observation doit lui apprendre.
On reporte sans cesse son attention sur cet objet par cette question: Votre plume est-elle bien tenue? Qu'en pensez-vous? Pourriez-vous la tenir d'une manière plus commode, moins gênante? Essayez.







Commenter cet article

Irénée 05/10/2008 18:38

Tout est à prendre dans ces conseils. Merci encore pour ce formidable travail. Si utile dans une période où l'esprit du travail disparaît derrière des objectifs opérationnels à très court terme