E. U. Langue Maternelle cinquième et sixième Leçons

Publié le par Joseph Jacotot


Pages 24 à 27


Cinquième Leçon


On fait répéter par coeur l'orthographe des mots.
L'élève prépare seul la lecture de quelques mots ou de quelques phrases.
Il doit écrire toujours depuis le commencement.

On vérifie ce qu'on a ajouté.


Mettez le plus grand soin à vérifier si l'élève sait l'orthographe. L'orthographe est la base d'une infinité de réflexions que l'esprit ne fera jamais, si la mémoire ne lui présente pas nettement toutes les lettres, toutes les syllabes. La langue chinoise n'est composée que de monosyllabes; la notre aussi est chinoise en ce point : ce qui nous trompe, c'est que les Chinois séparent leurs syllabes, et que nous les mêlons; dans notre langue, pour faire des mots qu'en conséquence nous ne comprenons qu'en gros puisque nous négligeons les détails. Les Chinois riraient bien s'ils lisaient la règle de Quintilien : Il faut éviter de placer de suite plusieurs monosyllabes.


Racine a dit:

Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon coeur.


Comme ces monosyllabes coulent doucement à notre oreille ! qu'ils expriment bien l'embarras d'Hippolyte innocent, mais effayé d'une horrible accusation, osant à peine lever les yeux sur son père irrité, et parlant d'une voix tremblante et entrecoupée! J'avoue qu'il est facile de louer Racine à tort et à travers depuis qu'il est mort. Mais si Racine vivait, un homme ferré sur les principes, ne manquerait pas de saisir ce vers au passage, et de lui appliquer la loi de proscription. Quoi qu'il en soit, les vers sont rarement monosyllabiques, et il faut exercer l'élève à faire attention à tout.


Sixième Leçon


Quand l'élève sait par coeur jusqu'à Calypso étonnée, on ne s'occupe plus de la lecture.
Il continue à apprendre par coeur, et il écrit alternativement sur l'exemple et de mémoire.
L'élève sait déjà lire suffisamment pour déchiffrer et comprendre les livres en rapportant ce qu'il ignore à ce qu'il a appris. Je suppose qu'un enfant sache les mots hiatus, noctescit, undarum, aquis, et qu'il vous demande ce que signifie dehiscentibus undis : vous verrez à l'instant que c'est la question vague et indéterminée d'un esprit paresseux. Montrez lui les syllabes de, hi, sc, ent, i, bus, und, is, et demandez-lui à votre tour, quelle est celle qu'il ne connait pas. Il sera fort embarrassé de la question: aidez-le s'il le faut; mais moquez-vous de lui.

Ayez soin surtout de revenir à votre explication, afin de vous assurer qu'il ne l'oubliera pas : il faut que chaque conquête soit une acquisition durable; autrement nous suivons la vieille méthode qui dure sept ans.








Commenter cet article