Lettre de Son Altesse Royale le Prince Frédéric, Bruxelles le 26 Juin 1827

Publié le par Joseph Jacotot

 
J’ai eu l’honneur, monsieur, de vous entretenir de la demande des officiers réunis à Louvain, pour être instruits dans la méthode de l’enseignement universel, tendance à continuer leurs études, et à voir la méthode précitée appliquée à tout ce qui concerne les études des officiers et des sous-officiers, savoir : la fortification passagère et permanente, l’histoire, la géographie, les sciences physiques, les langues et les mathématiques.
Cette demande, que j’ai accueillie avec plaisir a été soumise au Roi.
Sa Majesté incline à satisfaire au louable désir y énoncé, et en conséquence m’a autorisé à prolonger à cet effet le séjour des officiers mentionnés à Louvain pour autant qu’il sera nécessaire. Votre zèle, manifesté en tout ce qui tend à propager l’instruction publique, me fait espérer, monsieur, que vous voudrez bien continuer à donner vos soins à l’école normale dirigée à ce jour, sous vos auspices, par M. le capitaine Bouhtay, et guider cet officier par vos lumières et par vos bons conseils dans l’instruction ultérieure qui devra se régler, quant aux sciences qui feront l’objet de l’enseignement, d’après ce qui est prescrit dans les articles 7 et 8 du règlement pour les études des officiers dont, à cet effet, un exemplaire se trouve ci-joint.
L’application de la méthode de l’enseignement universel aux sciences susmentionnées nécessitera sans doute un nouveau choix d’élève.
Veuillez, monsieur, me faire connaître le nombre de ces élèves, ainsi que les qualités et le degré d’instruction préalable, qui en eux seront de rigueur, pour conduire au but. Je m’empresserai de les mettre à la disposition de l’école normale

Le commissaire général de la guerre.
 

Commenter cet article