Au Roi - 24 Juillet 1827

Publié le par Joseph Jacotot

Chaque fois que Son Altesse Royale est obligée de s’absenter je me vois forcé d’écrire à Votre Majesté.

J’entends parler de changements dans l’organisation de l’école normale et je ne cherche point à les deviner. Y resterais-je ? Monsieur le capitaine directeur, dont je n’ai qu’à me louer, sera-t-il toujours tenu de suivre exclusivement mes conseils ? Même, dans ce cas, l’école normale, organisée, comme elle l’est, d’après les principes de la vieille méthode, ne donnera point de résultats applicables dans les corps ; je l’ai prédit à Votre Majesté. Mais si, outre l’organisation vicieuse de l’école, M. le capitaine Bouhtay est forcé d’obéir à d’autres qu’à moi seul, la tâche deviendrait par trop pénible, et ma complaisance pourrait être considérée comme une affectation ridicule d’un zèle qui n’aurait ni but, ni objet.

J’attendrai, en conséquence, respectueusement, les ordres de Votre Majesté pour reprendre à l’école normale mes leçons que j’ai suspendes dans le chaos.

 
J’ai l’honneur etc.
 
Louvain 24 Juillet 1827

Commenter cet article